Contenu

125-B1 - Investissements collectifs d’hydraulique agricole sans augnmentation des volumes prélevés

Concilier production (quantité, diversité et qualité des produits agricoles) et préservation de l’environnement d’une part en répartissant mieux, au cours de l’année et entre masses d’eau, les prélèvements d’irrigation dans les masses d’eau, et d’autre part en améliorant l’efficience des réseaux d’irrigation.

Pour faire quoi :

Cette mesure vise à accompagner des investissements réalisés pour des projets économes en eau, et intégrés à une stratégie d’ensemble de restauration d’une ressource dégradée ou en cous de dégradation.
- Constitution d’ouvrages de stockage alimentés par des prélèvements dans les milieux aquatiques (retenues de substitution),
- Constitution d’ouvrages de prélèvements, de conduites d’amenée à la retenue et de retour aux prélèvements substitués,
- Constitution d’ouvrages de stockage interceptant un bassin versant élémentaire (retenues collinaires)
- Réorganisation et modernisation des réseaux de distribution aux parcelles.
- Création de nouveaux périmètre d’irrigation économes en eau, en remplacement de périmètres existants ou en extension.

Pour qui :

- Structures collectives : Associations syndicales de propriétaires (ASA), établissements publics, syndicats d’eau, parcs naturels régionaux, ou des collectivités territoriales.
- Propriétaires privés, si la démarche de gestion collective de l’eau est validée par les autorités administratives.

Combien :

taux maximum d’aide publique de 75 à 80%, selon les cas.

Partenaires :

Agences de l’eau, collectivités locales (conseils régionaux, conseils généraux)

Pour en savoir plus :

Fiche descriptive 125-B1 (format pdf - 62.2 ko - 20/12/2007)

Fomulaire de demande de subvention

Notice d’information