Contenu

Pour en savoir plus sur Leader

Leader 2007-2013 est génératrice de nouvelles opportunités et de nouveaux enjeux :

  • Par son intégration au FEADER, Leader s’ouvre à de nouveaux champs d’intervention, en particulier agricoles, sylvicoles ou environnementales relativement peu abordés dans les programmes précédents ;
  • Plus largement, le milieu rural français est en mouvement. L’analyse de ces évolutions fait émerger de nouvelles thématiques dont Leader pourrait s’emparer et sur lesquelles il pourrait apporter des innovations positives en mobilisant les ressources des territoires.

Leader (axe 4 du PDRH) permet de mettre en œuvre les dispositifs identifiés au sein des axes 1, 2 et 3 du PDRH en les combinant si besoin dans une logique de projet intégré et en les adaptant aux besoins des territoires locaux. Cet axe permet de tester de nouvelles formes de gouvernance à l’échelle locale et vise une meilleure mobilisation des ressources d’un territoire en vue d’une plus grande efficacité des politiques rurales.

À la différence des autres axes, Leader est un axe méthodologique visant à mettre en œuvre des dispositifs des axes 1, 2 et 3 en s’appuyant sur les éléments fondamentaux suivants qui lui confèrent son caractère pilote :

  • Une stratégie locale définie à un niveau infra-départemental ;
  • Un partenariat local, fondé sur une participation d’acteurs publics et privés donnant à ces derniers une place au moins égale à 50% au niveau décisionnel. Ce partenariat définit sa stratégie et programme ses actions. Il s’agit donc d’une approche ascendante ;
  • Une approche globale consistant à associer plusieurs secteurs de l’économie rurale pour définir une stratégie intégrée ;
  • Un ciblage de la stratégie sur une priorité pour garantir la concentration des moyens et la lisibilité ;
  • Des approches novatrices apportant une réelle valeur ajoutée aux territoires par rapport aux autres opérations existantes (en termes de méthode et/ou de contenu) ;
  • La volonté de s’engager dans des processus d’échange et de capitalisation de pratiques innovantes, qui passe par une participation à la mise en réseau (dans le cadre plus général du futur réseau rural français et du réseau rural européen) ;
  • La volonté de prolonger les pratiques mises en œuvre sur le territoire par le biais de projets de coopération avec d’autres territoires, français, européens ou extra-européens.